vendredi 6 octobre 2017

Doudou Mandarine



J'ai reçu des instructions.

"Votre mission, si vous l'acceptez, est de confectionner un doudou mandarine. Voici une ébauche du projet".

La surprise passée, j'ai examiné celle-ci attentivement et décidé d'accepter.

Heureusement, elle ne s'est pas autodétruite et j'ai pu m'en inspirer pour relever ce petit défi.

J'avoue qu'auparavant je n'avais jamais imaginé coudre un doudou mandarine. 
Mais une petite fille déterminée est venue vers moi avec cette demande qui lui tenait à cœur.

Et comme cela n'arrive pas souvent qu'on vienne directement me trouver pour que je réalise un projet couture, je me suis sentie à la fois flattée d'être désignée comme "la femme de la situation", et humble face à la responsabilité de donner vie à la création d'une petite fille sans trahir ce qu'elle avait en tête.

Celle-ci avait préparé un dessin soigné pour me communiquer ce qu'elle avait imaginé, tout en me laissant carte blanche sur plusieurs aspects (les motifs du tissu par exemple). Nous avons discuté ensemble des proportions.
Elle avait à la fois envie de voir le doudou qu'elle avait en tête devenir réel, et aussi, je crois, d'être surprise par la façon dont je l'interprèterais.   




 Voici donc Doudou Mandarine.



 J'ai acheté il y a quelques temps ce beau tissu orange (pour tout dire, c'était en vue de faire des carottes pour Pâques, mais je n'ai pas eu le temps; ce sera pour une autre fois). Je l'ai trouvé parfait pour donner vie à une mandarine.
Je l'ai agrémenté de feutrine et aussi d'une belle polaire verte, toute douce (n'oublions pas que c'est un doudou).  


Je l'offrirai bientôt à la petite fille en question. Il parait qu'elle en a besoin pour jouer avec son Papa. 
Le dimanche matin, ils ont un rituel, ils jouent avec des marionnettes et des doudous, sans théâtre, juste comme ça, sur le canapé, et inventent ensemble plein d'histoires. 
Et alors je ne sais pas du tout pourquoi, il faut absolument qu'une mandarine rejoigne l'équipe !


 
Je leur souhaite beaucoup de bons moments ensemble, pleins de complicité et de rires.

Allez, mission accomplie !... je rentre à la base...



dimanche 10 septembre 2017

Sac à dos (C'est la rentrée !)


Hé bien oui, c'est la rentrée ! Les vacances semblent déjà loin car la météo s'entête à nous seriner que la fête est finie. 

Et puis les cartables traînent à nouveau dans l'entrée; on retrouve les odeurs de fournitures scolaires; on se retrouve dans les rayons papèterie des grandes surfaces à rechercher l'article imprévu auquel la maîtresse tient plus que tout; on retrouve son agenda déjà rempli de mille choses alors que durant l'été il semblait un peu s'être mis en sommeil, ne servant qu'à répertorier les invitations aux apéritifs ou barbecues, les rendez-vous chez le coiffeur ou les petites escapades...

Mais la rentrée, ce n'est pas que l'école. Ce sont aussi les activités extra-scolaires qui reprennent du service... et vont nous faire courir !

Cette année, nous innovons, les Lutins se mettent au judo !

J'avais eu la prévoyance d'acheter les kimonos durant l'été (je le précise parce que pour être tout à fait honnête, l'information m'est revenue à l'esprit d'un coup à la fin des vacances - ouf ! Dans les temps !). 

Mais au premier cours, j'ai réalisé que Petit Lutin n'avait pas de sac pour ranger sa tenue. 
Évidemment dans ce cas on s'arrange toujours, mais pour les prochains cours, je me suis dit que c'était l'occasion pour moi de confectionner un petit sac à dos spécial "activités extra-scolaires".

Le voici donc :

En version vide

Je l'ai réalisé dans un tissu assez solide (un ancien rideau, pour tout dire...), associé à mon tissu géométrique chéri (dont les réserves s'amenuisent à mon plus grand désespoir...). Je lui ai associé un cordon synthétique de 5 mm de diamètre, qui coulisse facilement.

S'agissant de Petit lutin (qui fréquente la maternelle), j'ai tenu à prévoir un système de fermeture simple : un gros bouton, à enfiler dans une cordelette élastique. Ainsi, pas de problème de fermeture, que le sac soit vide ou rempli à ras bord.


Les cordons sont enfilés dans des passants réalisés dans le joli tissu pour faire un petit rappel.


Le kimono rentre sans forcer (j'y ai fait particulièrement attention lors de la réalisation du patron, pour permettre à Petit Lutin de ranger facilement sa tenue).



Plein

Le voici paré ! 
... Les petites terreurs de l'école n'ont qu'à bien se tenir ! ;)

vendredi 23 juin 2017

Ugh !


Vous n'arrivez surement pas à le croire, je refais enfin surface !!! 

Hé bien oui ! Débutant l'année pleine de projets et de bonnes résolutions, j'ai toutefois mis tout cela entre parenthèses pour quelques temps. 

Il se trouve qu'après plusieurs années s'écoulant doucement (et très agréablement, je dois dire) telles un long fleuve tranquille, 2017 souffle un vent de changement : projets de déménagements avancés, questionnements professionnels, réflexions diverses et variées sur le futur (comme quand on marque une pause pour remettre tout à plat et prendre des décisions pour les années à venir...), plus toutes les surprises, bonnes ou mauvaises, du quotidien... Heureusement dans tout cela, la petite famille reste soudée et prête à partir pour ces nouvelles aventures.
Mais côté couture, je n'étais plus très disponible ni physiquement ni mentalement pour m'y consacrer.

Et puis cela a fini par me manquer, et la fête d'anniversaire à organiser pour Grand Lutin m'a offert une belle occasion de replonger dans mon stock de tissus, rubans et fanfreluches.

Grand Lutin a choisi le thème des Indiens, et illico presto je me suis mise à cogiter pour préparer des surprises et trouver comment occuper la bande de petits Sioux qui allaient débarquer chez moi.

Au programme :
- Peintures de guerre
- Petit jeu de tirage au sort de papiers (un papier "animal" et un papier "qualificatif") pour trouver à chacun son nom d'indien (et commencer accessoirement avec quelques fous-rires); du style : "Bison à pois verts", "scarabée vénérable" ou "renard frileux".
- Jeu de mime pour gagner un collier doté d'un petit sac (esprit "attrape-rêves")


- Et une fois tout le monde paré, départ pour une chasse au trésor endiablée jusque dans la forêt à la recherche d'un totem-piñata rempli de bonbons !


Après toutes ces aventures, il faudra récompenser ces braves avec un bon goûter ! Gâteau au chocolat, glaces, fruits rouges, douceurs...; ils devraient recharger les batteries assez facilement !

 
Et puis avant de les laisser rejoindre leur tribu, j'ai prévu de leur remettre un sac avec des sucreries, des ballons, leur collier... et un tipi confectionné par mes soins ! En tout j'en ai cousu 9, que voici :


(Vous reconnaissez au passage mes cactus)

Pour voir d'un peu plus près :

Comme il y aura des squaws, j'en ai fait 2 fleuris
Grand Lutin a flashé sur celui-ci; je crois que c'est à cause des pompons...



Et voilà ! J'espère que tout le monde sera content :)

Je ne sais pas trop quand je vous donnerai d'autres nouvelles; les vacances approchent et je vais partir et être bien occupée. Il ne faudra pas m'en vouloir si je ne publie pas régulièrement. Jusqu'à l'automne ça risque d'être encore mouvementé.

↢ Moi saluer vous avec respect. Ugh ! ↣